Le récit de Bruno

Et non, ce n'était pas le dernier message...

Pas le dernier message, car les belles histoires connaissent souvent des rebondissements…
Rappelez-vous :
- le 14 mai 2007, je roulais tranquillement et avec plaisir en direction de la frontière éthiopio-kenyane et, dans une petite côte, un grand crack me fit descendre de selle : je venais de casser mon axe de pédalier…
- pendant trois jours je vais alors devoir emprunter des transports collectifs (bus et camions) pour aller de bourg en bourg à la recherche d’une pièce de rechange… en vain…
- le 17 mai, j’arrivais à Isiolo au nord du Kenya avec l’espoir de trouver la fameuse pièce dans cette « grande » ville provinciale… en vain…
- le 19 mai, je téléphonais à mon ami Christophe pour qu’il m’envoie la pièce de rechange depuis la France ; la Poste avait indiqué qu’elle serait livrée sous une semaine… en vain…
- le 27 mai, faute d’avoir reçu le colis et lassé d’attendre à Isiolo, je partais faire une randonnée au sommet du Mont Kenya avec la quasi-certitude que je trouverais le paquet à mon retour… en vain…
- le 4 juin, revenu à Isiolo, j’étais heureux d’avoir gravi le Mont Kenya mais j’étais assez inquiet de ne pas avoir reçu mon axe de pédalier…
- le 5 juin, sans plus attendre je retéléphonais à Christophe pour qu’il renouvelle l’envoi d’un axe de pédalier, mais cette fois-ci non plus par la poste mais par transporteur privé (USP), l’attente continuait…
- le 7 juin, je quittais à nouveau Isiolo pour aller passer les jours d’attente dans le bush de Marsabit en compagnie de deux sympathiques guides Masaï et d’un non moins sympathique dromadaire…
- le 11 juin, à mon retour à Isiolo, c’est le miracle, un petit coli m’attend à l’hôtel… tout s’accélère alors…
- le 12 juin, c’est la journée de réparation…
- le 13 juin, juste un mois après la panne, je suis enfin à nouveau en selle en direction de Meru, un vrai plaisir… je vais ainsi pédaler sans autre panne jusqu’au 11 avril 2008 (dix mois jour pour jour après le jour du miracle !)…

- 30 aout 2008, Christophe et Nadine viennent me rendre visite dans les Vosges, ils ont un cadeau dans leur sac : un axe de pédalier ! Et quel axe ! C’est en effet celui qui avait été envoyé par la poste il y a 15 mois et qui n’était pas arrivé à Isiolo après un mois d’attente. Vraiment l’Afrique est incroyablement étonnante : contre toute attente, ce colis qui n’a pas trouvé son destinataire a été réexpédié (certes avec un certain délai). Par qui, pourquoi, quand ? Mystère ! La seule chose que l’on sache, c’est que le paquet est revenu par l’Allemagne où il a été taxé comme une importation ! Ah non, la seconde chose que je sais, c’est que pour mon prochain départ, je sais déjà ce que je mettrai prioritairement dans ma sacoche…
Roulement
|